AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Satine Spencer

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }   Lun 22 Juin - 17:09

    © oh tainted !


      Carte d'identité.

      Ton Nom : SPENCER.
      Ton/Tes Prénoms : Satine, Katje.
      Ton/Tes Surnoms : J'en ai des vraiment bien moche, j'échappe pas aux Sat', Saty, et autres sa*opes et p*tasse, comme c'est touchant, vous l'avez dit ;].
      Ton Âge : 23 ans
      Ta Date & lieu de naissance : Le 9 Mai 1986 à Vogtland, Allemagne.
      Tes Origines : Bonne question ! Demande à mon paternel le jours ou il voudra bien sortir de sa cachette.
      Ton Orientation sexuelle : Hetero... Quoique, après deux ou trois vodka pomme...
      Tes Passions : Généralement les comérages et autres histoires de langues de vipères sont de moi, j'adore foutre le bordel un peu partout. Ouais attend, si on doit parler de passion c'est surtout l'exta en fait...
      Ton groupe : Assoifés De Pouvoirs.





    Moi & Seulement Moi.

    Caractère :
    Il paraît qu'à Tree Hill faut être complètement givré pour arriver à survivre dans cette ville de tarré. Ici, on remarque tout de suite ceux qui n'ont plus rien à perdre de ceux qui s'accroche à des valeurs dérisoires et sans intérêts concrets qui leurs servent seulement à se protéger de l'échec.
    Alors oui, théoriquement je suis folle. Les autres me voient probablement comme une vrai garce qui hurle, insulte et parle sur tout le monde sans oublier de prendre les meilleurs mecs et d'allumer les hommes déjà casés, bien entendus, une fille qui n'a ni cœur ni cervelle qui préfère faire partie de la "dream team" plutôt qu'avoir une once d'estime pour son corps, sa dignité et blablablaaa. Une fille qui ne pense qu'à ce qui pourrait lui faire gagner plus de tunes ou plus de relations et qui n'y va pas de main morte non plus sur l'alcool et autres substances illicites.
    Sincèrement, ils n'ont pas totalement tort.
    Certes, je suis quelqu'un qui ne pense pas comme eux. Peu importe ce que me dise ces personnes, ça ne m'attend pas, même pas un peu, aucuns ne me connait, aucuns ne sait ce que j'ai enduré et surement qu'aucuns ne le saura. Non, je ne suis certainement pas une fille bien comme il faut et rangée à souhait, si c'était ce qui m'étais destiné, je serais en Allemagne, probablement dans un champ de moutons pendant qu'on y est, avec mes deux parents qui ont mis les voiles pour je ne sais quelle raisons bidons, et avec un sourire jusqu'aux oreilles. Rien que d'y penser j'en ai des frissons, regardez ce que vous me faîtes faire, j'ai trouvé mon pire cauchemar !
    Bref, si ça avait du se produire comme ça, je pense pas que je me serais faite balancer de foyer en foyer, de pays en pays avec un peu plus de drogues et d'alcool (mais surtout de mecs) à chaque fois. Tout n'a pas changé à Tree Hill, la moitié des personnes ont encore cet esprit traditionnel qui ma dégoûte, celui où les mauvaises filles en apparences sont toujours les pires et quoi qu'elles fassent, ça restera des garces avec des gueules de couvertures de magasines.
    Tout le monde me connait à Tree Hill, et cette majorité de personne me voit ainsi. Les trois quarts d'entre eux sont plus cupides et hypocrites les uns que les autres alors, pour moi tout va bien mais à vrai dire, je suis surement la personne la moins naïve et la plus méfiante de la ville, et ça malgrè les apparences.
    Parce qu'à première vue, c'est vrai, je parais complètement stupide, une vrai blonde qui ne réfléchis qu'une fois tous les 36 du mois avec un sourire Colgate et un corps comme un mannequin pour maillot de bain, mais attendez de m'entendre parler avant de juger comme vous le faîtes si bien. Je suis intelligente (et parfois je suis modeste aussi, faut juste attendre un peu que ça vienne), j'ai arrêté mes études sans le vouloir, mais j'étais vraiment douée, genre la pro des maths sans même avoir a ouvrir son cahier une fois à la maison pour se taper la meilleure note au contrôle. Alors si jamais on vient me saouler avec des propos mal placés genre "Satine est conne et fière de l'être", vous êtes prévenus et surtout très vite rembarrés, je suis pas une tendre, donc promis, ça ira très vite mais j'aime aussi humilier ceux que j'aime pas, alors pas de bêtises, les roses ont aussi des épines !
    Oh, et autre chose, d'après les rumeurs, je n'ai pas de cœur, ce qui est, encore une fois, pas forcément ridicule comme affirmation, mais j'dois avouer qu'avec les gens que j'apprécie, je suis on ne peut plus amicale et on me dit très souvent que je suis une amie géniale, du genre fidèle et fiable (sans parler du côté folle furieuse, bourrée et blonde), si je suis une "garce" comme vous dîtes, c'est simplement pour passer le temps, vous faîtes pas de film, c'est bon je suis pas une mégère non plus.
    C’est juste que mon truc c’est de faire des histoires et que tous le monde se rappelle de moi. Je veux vivre, rire et tous ce qui suit sans que personne n’ai son mot à dire. Oh, vous pouvez parler, pas besoin de le faire à voix basse, ça me fais limite plaisir d’entendre ce genre de conneries. Ne vous inquiétez pas, je me suis déjà imposé à Tree Hill, maintenant vous êtes prévenus, il ne me reste plus qu’à m’amuser…


    Physique :
    Petite, je me détestais littéralement, j'étais aussi plate que blanche et avec mes cheveux presque blanc, on aurait dit une anorexique albinos aux yeux basiques. Autant dire que j'étais pas très sur de moi avant la puberté, cette période maudite à été pour moi une véritable libération ! J'ai grandis, c'en était fini de la période mini crevette, ensuite j'ai pris quelques formes sans pour autant pouvoir me vanter autant que Scarlett Johansson et autre Jennifer Lopez mais j'aime mon corps, et non je n'ai pas peur de le dire vu que je ne le crie pas sur les toits à chaque fois qu'on me regarde comme si je débarquais de la planète Saturne. Je suis fine sans être maigre, et vue que j'adore autant courir que le Macdonald, ça ne risque pas de changer.
    Je ne fais pas plus d'un mètre 70, même si certains on l'impression que je suis particulièrement grande, c'est surtout que les talons vertigineusement haut, ça aide ! Ma peau est toujours claire mais ça n'a rien à voir avec avant, surement parce que j'ai quitté l'Allemagne pour des endroits un peu moins frigide et un peu plus ensoleillés...
    Mes cheveux sont blonds et naturellement blonds, j'insiste parce qu'on me demande à peu près chaque semaine où je fais ma couleur. C'est un peu gênant de savoir que vous avez l'air d'une poupée rincé à l'eau oxygénée !
    Je ne peux pas dire de qui je tiens quoi étant donné que je ne me souviens presque pas de mes parents, mais je crois que ma bouche dîtes "pulpeuse" me vient de ma mère, je crois me souvenir qu'on avait pratiquement la même, et les oreilles de mon père. Ca semble étrange comme ça mais je parierais mon sac Vuitton que nos minuscules oreilles étaient identiques.

    D'un point de vue logique, je suis donc belle. J'aime pas vraiment dire ça mais je suis aussi sexy, même si je pense que pour ça l'attiude compte plus que n'importe quoi d'autre. J'ai souvent eu des opportunité pour devenir mannequin, mais pour ça quoiqu'on en dise, il faut avoir un minimum d'argent si on a pas la bonne fée Lagarfeld avec nous. Donc j'ai simplement eu ma période je me la joue topmodel, mais ça a pas duré longtemps. Pourtant, ça m'a permis d'avoir un sens de la mode et de la démarche que je n'avais pas avant, ce qui n'a hait que renforcer mon capital beauté, je dois l'avouer. Mon style vestimentaire est un mélange des années rock 80 et de Chanel de cette anée. Je me tiens vraiment au courant de ce côté là, je veux pas qu'on me ressemble et je veux encore moins ressembler aux autres, sinon de quel charme vous parlerez quand vous commencerez à parler de moi ?


    Mon Autre Moi.

    Prénom/Pseudo : Eve ♥️
    Âge : 16 ans
    Niveau de Rp : ça dépend, vous aimez les sujets pour psycho-sociopathes ?
    Code : Attend deux seconde j'vais le chercher ^^
    Autres choses à dire : Hummm... J'ai pas dormis depuis deux jours, faudrait peut-être que j'my mette. Ah, et autre chose, si besoin d'admin, je suis candidate aussi :]



Dernière édition par Satine Spencer le Lun 22 Juin - 23:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kennedy S. Hellberry
    Je suis la Reine de ce Bordel qui vous est cher.

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 21/06/2009
Localisation : Quelque part sans toi.

MessageSujet: Re: Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }   Lun 22 Juin - 17:37

    Bienvenue Satine ♥️
    Bon courage pour ta fiche et merci de ton inscription.
    Tu penseras bien à aller faire recenser ton avatar surtout. I love you

_________________
      J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil
      Te dire que le monde est beau, que c'est beau d'aimer
      J'aurais aimer t'écrire le plus beau des poèmes
      Et construire un empire juste pour ton sourire
      Devenir le soleil pour sécher tes sanglots
      ©️ Saez • J'veux qu'on baise sur ma tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-tree-hill.forumactif.org
Satine Spencer

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }   Lun 22 Juin - 17:43

Merci :]
Je venais de terminer mon caractère mais bien sûr, fallait que je bug ^^, ça risque de prendre plus de temps que prévu, je rame (Y)
Mais merci encore ;p

EDIT : Au secours, mon RP est trop long :O
Je le mets à la suite du coup :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satine Spencer

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }   Lun 22 Juin - 23:54

Mon histoire.







Ca ne devrait arriver à personne. Ce n'est pas humain, ce n'est même pas quelque chose que l'on peut endurer. Je ne me souviens que de choses futiles, sans importances, comme si c'était pas important tous compte fait. Les fois où ma mère se moquait de mon père parce qu'il retrouvait toujours ses vêtements délavés parce qu'il était nul pour faire une machine, ou quand il me chatouillait pendant des heures. Je croyais que c'était pour entendre mon rire et me voir sourire, mais plus le temps passe et plus je commence à croire que lui, ça le faisait rire. Mes parents sont les personnes les plus egoïstes qui respirent. Je ne les ais connus que trois ans, alors mes souvenirs sont plutôt très restreints. Je ne peux ni vous raconter le jour de ma naissance, ni mes premiers pas, ni même le bonheur qu'on doit ressentir quand notre mère nous prend dans ses bras, je ne me rappelle pas. Pas du tout. C'est passé tellement vite, c'est comme si j'avais vécu quelques jours seulement et qu'ensuite une assistante sociale était venue me chercher. Je ne sais même pas pourquoi ils sont partient, je sais juste qu'ils ne sont pas morts, et c'est bien assez pour les détester pour le restant de mes jours.
J'étais petite, mais ça je m'en souviens bien. Le moment où on m'a dit que j'allais avoir de nouveaux parents parce que les miens avaient "d'autres choses à faire". A trois ans j'ai débuté ma vie de petite peste qui essaie de devenir grande mais qui a un peu de mal parce que ses parents soit disant adoptifs sont tous plus dérangés les uns que les autres.
D'abord, les premiers. C'était environ pendant la période de noël en 1989, soit vers mes 4 ans. Ils parraissaient riches et en bonne santé à première vue. 'Fin faut dire que j'étais pas non plus du genre observatrice à cet âge là, alors j'ai pas vraiment réagis quand je me suis plus ou moins aperçue qu'ils étaient aussi clean que des proxénètes. C'était un couple stériles, je crois qu'ils ne voulaient pas vraiment d'enfant, c'était histoire de combler ce qu'ils pensaient ne pas avoir, soit de l'amour. Mais vous avez probablement devinez que la "justice" de ce pays n'allait pas me laisser dans une famille de hors la loi, alors pour moi c'était un retour à l'orphelinat en attendant un autre désastre. Désastre qui s'avéra être une apocalypse. J'avais 6 ans, et je n'arrêtais pas de faire les pires crasses à tout le monde (ce qui explique d'ailleurs pourquoi personne ne voulait de moi à la base), et il a fallut qu'une abruti vienne faire genre elle voulait me "mettre dans le droit chemin" ou me "sauver" je sais plus ce qu'elle m'avait sortit, elle débalait pas mal de conneries à la minute celle là. Bref, une fois chez elle, à Londres, ça n'était pas si mal, j'ai appris à parler anglais en plus, je lui dois au moins ça. Ce n'était pas si mal jusqu'à ce que sa "route vers le droit chemin" se montra être une route très tumultueuse, avec des coups de points et des bleus sur les cotes. Encore une fois, retour au bercail.
Après ça, je trouvais que rien n'était juste, c'était le hasard, ou la chance, rien de plus. J'ai grandit pendant deux ans avec une famille sans histoires, mais quand j'ai eu dix ans j'crois bien que j'ai commencé ma crise d'adolescente et apparemment une gamine meurtris a qui ça arrive, ce n'est pas bien vue puisqu'ils n'ont plus voulus me garder en insunuant que j'étais de trop après la venue de leur troisième enfant.
Je passe sur les sentiments de rejet et d'échec que j'ai ressentit à ce moment là, ça n'a rien de drôle et c'est encore moins divertissant que de regarder sa grand mère dormir sans son dentier.
La fois d'après, j'avais 13 ans, et j'ai fais fort cette fois là. Je me pliais en quatre pour être la petite fille parfaite, et je coyais que ça avait fonctionné puisqu'un important business man Américain m'avait fait venir chez lui, à Los Angeles pour que je devienne sa "progéniture" à lui et a sa compagne du moment, une vrai garce de cinquante complètement inapte à s'occuper de quoique ce soit, encore moins d'une ado dépressive et mal dans sa peau. C'est d'ailleurs surement elle qui m'a fait commencer à boire et à fumer. C'est dur à cet âge de ne pas finir junkie à Los Angeles, surtout quand on a treize ans et qu'on s'est fait abandonner trois fois par des gens qui sont censés être adultes.
Je me droguais, passais ma vie avec des espèces de délinquants aussi déchirés que je l'étais, et pourtant aucuns de mes tuteurs ne semblait y prêter attention. Après tout mes notes étaient excellente, alors à quoi bon. Ils avaient de l'argent, alors je n'avais strictement aucunes limites, je faisais exactement ce que je voulais, quand je voulais. C'est là que j'ai pris cette mauvaise habitude d'être... Une garce. Oui c'est le mot. Je m'arranger pour aimer les "copains" de mes "amies", et déjà à cette époque, c'était simplement pour me faire remarquer.
J'ai continué comme ça pendant trois ans, et apparemment à 16 je n'étais plus la même, parce que mon tuteur officiel semblait cette fois s'interesser à moi, puisqu'il me draguait assez crûment. J'ai vraiment eu peur et ça m'a valut de me faire ejecter encore une fois. Être adulte ne veut décidemment pas dire qu'on détient la sagesse.
J'avais 16 et l'orphelinat comme seule famille en dehors de mes amis drogués.
Je décidais donc de me faire légalement émanciper (j'insiste sur le mot "légalement" parce que généralement c'est vraiment pas le mot que j'emploie pour qualifier mes activités) et à 16, je devenais une adulte. Ce qui ne m'a vraiment pas fais le moindre effet puisqu'être adulte, c'est limite être pire qu'une ado déprimée et suicidaire. Donc à 16 ans seulement, je me faisais payer un appart' par un mec, que je ne connaissais pratiquement pas d'ailleurs, mais ça m'a attiré pas mal d'embrouilles cela dit. A tel point que j'ai du, encore une fois, partir.
Je n'avais pas arrêté l'école, j'adorais ça, je pensais que c'étais la seule chose pour laquelle j'étais douée, et je dois avouer que je comptais carrément là dessus pour me sortir de ce bordel.
Je suis donc allé à Las Vegas, cité du vice et du pêché, comme ils disent. Je ne me suis jamais autant éclatée que là bas ! Etudiante le jours, à faire des jobs plus étranges les uns que les autres la nuit, ça ne fut que lorsque j'ai eu dix huit ans que j'ai enfin regretté mon émancipation. Toutes ces fois ou je me défonçais ne m'ont pas aidé à amasser assez d'argent pour la fac. Et c'était terminé les rêves d'évasions. Pouf ! Plus rien, le néant. J'étais jeune et pourtant je n'avais rien, à part le charisme et les bonnes notes. C'est là qu'on se dit qu'on a étais con de croire les bouffons qui racontait que l'argent ne fait pas le bonheur.
Je fuis, encore une fois, cette fois à Paris (voyage sponsorisé par mon "copain" de l'époque qui ne pouvais pas me payer la fac, sinon j'laurais pas plaqué une fois en France, croyez moi) où j'ai commencé ma mini carrière de mannequin et appris le français, tous ça en moins de deux ans.
C'est encore les problèmes qui m'ont fais quitter la plus belle ville du monde, j'étais beaucoup trop perspicace et je parlais bien trop, déjà à ce moment là.
Je ne voulais pas rester dans ce pays, alors je pris la direction du sud, pour finir en Grèce. A 20 ans. Je me pensais assez mature et assez motivée pour démarrer ma vrai vie mais ce n'était franchement pas le cas. Et cette année là fut surement la plus chaude et la plus enrichissante de toute ma vie. Même si j'ai du revenir en Amérique pour éviter encore une fois d'avoir quelques personnes qui voudraient me tuer. J'ai traîné un peu partout aux States, pour finalement terminer mon voyage à Tree Hill, et vous connaissez la suite...
Ma place est ici cette fois, je le sens. Vous n'avez pas finis d'entendre parler de moi, je suis là pour rester, malheureusement pour vous ;].





{ pardon mais j'ai vraiment trop la flemme de raccourcir Embarassed }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kennedy S. Hellberry
    Je suis la Reine de ce Bordel qui vous est cher.

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 21/06/2009
Localisation : Quelque part sans toi.

MessageSujet: Re: Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }   Mar 23 Juin - 11:46

    Pas de soucis pour le manque de place. pirat
    J'aime beaucoup l'histoire. (:
    Tout est en ordre, je te valide donc. I love you

_________________
      J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil
      Te dire que le monde est beau, que c'est beau d'aimer
      J'aurais aimer t'écrire le plus beau des poèmes
      Et construire un empire juste pour ton sourire
      Devenir le soleil pour sécher tes sanglots
      ©️ Saez • J'veux qu'on baise sur ma tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://just-tree-hill.forumactif.org
Satine Spencer

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }   Mar 23 Juin - 14:54

Merci =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Here I come baby ;] { Satine K. Spencer }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» P... de baby-boomers 68tards...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: •• Chapitre Un : Le commencement. :: ▬ Tree Hill's Passport  :: Tu peux entrer !-
Sauter vers: